Offre d’emploi: Le CQDE est à la recherche d’un(e) directeur/trice général(e)

Le Centre québécois du droit de environnement (CQDE) est à la recherche d’une personne dynamique, enthousiaste et déterminée afin de combler le poste de directeur général.

Le CQDE est un organisme à but non lucratif ayant pour mission la promotion d’outils juridiques et les pratiques environnementales responsables. Dans l’intérêt collectif, il privilégie le développement de modes de gestion de l’environnement qui placent l’action citoyenne au cœur des mécanismes de protection de la qualité de nos milieux de vie.

Sommaire des responsabilités de l’emploi

Selon les orientations et sous l’autorité du Conseil d’administration ou du Comité exécutif, la personne titulaire de ce poste à l’autorité nécessaire pour diriger les affaires de la corporation. Plus particulièrement, elle est responsable de l’administration, du développement des affaires et du financement du CQDE et à cette fin, elle planifie, organise, dirige, coordonne et contrôle l’ensemble des activités et des ressources (humaines et financières) reliées à l’élaboration et à la mise en œuvre de la mission et des objectifs du CQDE. Elle en fait la promotion auprès des organismes environnementaux nationaux, régionaux et locaux, les différents paliers de gouvernement et les citoyens.

Exigences

La personne recherchée doit détenir un diplôme de 1er cycle en droit  et avoir  une très bonne connaissance du droit de l’environnement au Québec et au Canada. Être membre du Barreau du Québec est un atout.

Elle doit démontrer une très bonne connaissance des approches, méthodes et techniques utilisées dans l’élaboration et la mise en oeuvre de programmes de gestion et une expérience de direction sera considérée avantageusement.

Elle fait preuve d’une capacité à agir avec efficacité et rigueur dans des situations complexes et démontre une habileté supérieure dans le développement d’affaires, la représentation, la communication (de préférence bilingue) et la recherche de financement.

Elle démontre une forte capacité à travailler en concertation et elle manifeste un grand leadership mobilisateur ainsi qu’une capacité à gérer le changement en suscitant la collaboration.

Elle possède un très bon esprit de décision et ses actions s’inspirent d’une approche client.

Elle est disponible à travailler des soirs et des fins de semaine en fonctions des dossiers. À l’occasion, elle peut avoir à se déplacer en région ou à l’extérieur du Québec

Conditions

Employeur : Centre québécois du droit de l’environnement

Région de travail : Montréal

Fin du concours : le vendredi 8 août 2014

Date d’embauche : le lundi 22 septembre 2014

Type de poste : Temps plein

Durée prévue : 12 mois

Salaire offert : 45 000 $ et un compte de dépenses

Endroit de travail : Principalement au siège social du CQDE au 454, av Laurier Est.

Condition : La personne doit être éligible à une subvention salariale du programme d’intégration au marché du travail d’Emploi Québec. Tout candidat devrait vérifier son éligibilité auprès de son Centre local d’emploi.

Pour postuler

Veuillez faire parvenir une lettre de motivation et un curriculum vitae par voie électronique au : guy.garand [at] credelaval.qc.ca

Ou par courrier au :
CQDE
454, av. Laurier Est,
Montréal (Québec) H2J 1E7

À l’attention de Guy Garand 

 

Version PDF de l’offre d’emploi

Posted in Actualités | Comments Off

Le Bélugala: aidez le CQDE à défendre les bélugas!

Mise à jour 2014-07-04 | Un énorme merci à tous ceux qui ont rendu le BéluGala possible. Nous avons atteint et même dépassés nos objectifs. Une mention spéciale à Catherine Huard de Fondation Rivières sans qui tout cela n’aurait pas été possible, et à tous les artistes qui ont généreusement fait don de leur talent pour une bonne cause!

Voici la vidéo de Zachary Richard, concoctée spécialement pour le BéluGala. Impossible de rester impassible à cette touchante balade. À nous maintenant de nous retrousser les manches et à poursuivre la bataille judiciaire!


 


Belugala FB1

 

Vous êtes cordialement invités à un spectacle bénéfice le 2 juillet prochain à la Tulipe, une occasion de passer une excellente soirée pour une bonne cause!

Le fleuve Saint-Laurent et les bélugas ont besoin de vous!

 TransCanada projette de bâtir un port pétrolier à Cacouna dans le Bas-Saint-Laurent pour exporter par navires-citernes du pétrole issu des sables bitumineux de l’Alberta acheminé par le plus volumineux pipeline pétrolier en Amérique du Nord.

Entouré de 14 initiatives de conservation, Cacouna est au coeur d’un milieu naturel côtier riche en biodiversité terrestre et marine dans l’estuaire du fleuve Saint-Laurent et des régions récréo-touristiques du Bas-St-Laurent et de Charlevoix. Plusieurs espèces de mammifères marins fréquentent cette zone, en faisant l’une des plus importantes industries d’observation de baleines avec plus d’un million de visiteurs par année. Cacouna est aussi au centre de l’habitat essentiel de la population menacée des bélugas du Saint-Laurent.

TransCanada entendait réaliser des travaux préliminaires cet été sans permis des autorités fédérale ou provinciale. Ces travaux auraient empêché les femelles bélugas en fin de gestation ou s’occupant de leurs nouveau-nés d’avoir accès à leur habitat essentiel à une période critique de l’année, entravant ainsi le rétablissement de l’espèce et accélérant son déclin.

Le CQDE et ses partenaires ont entrepris un recours en injonction et remporté une première victoire en mai dernier en forçant TransCanada à suspendre ses travaux. Ceci n’est qu’un prologue à une longue lutte judiciaire pour assurer la protection du Saint-Laurent et de ses bélugas contre l’industrie pétrolière.

Dans les prochaines semaines, nous serons de retour devant les tribunaux pour poursuivre notre travail. Faire appel aux tribunaux coûte cher : malgré le travail largement bénévole de nos avocats, un dossier comme celui-ci peut facilement dépasser 50 000$ en frais divers.

En aidant le CQDE et ses partenaires à poursuivre une lutte judiciaire équitable face à TransCanada, c’est le Québec que vous aimez et ses vraies richesses naturelles que vous défendez !

Si vous ne pouvez être parmi nous le 2 juillet prochain, vous pouvez nous aider en devenant membre ou en faisant un don au CQDE : http://www.cqde.org/dons/devenir-membre/

Pour de plus amples détails sur le recours : http://www.cqde.org/?p=1710 

Pour l’achat de billets :

Les billets sont 32$ (taxes incluses) et des billets étudiants sont disponibles à 22$ pour ceux ayant une carte étudiante.

Les billets peuvent être achetés à la porte le soir du spectacle ou à l’avance par téléphone ou en personne à La Tulipe (4530 avenue Papineau, 514-529-5000) durant les heures suivantes : Jeudi : 12h à 17h, Vendredi : 12h à 17h et ensuite de 21h à 2h et Samedi : 12h à 17h et ensuite de 20h à 2h.

Des frais de 2.50$ par billets s’appliquent.

Les billets peuvent être achetés en tout temps sur le réseau admission ici : http://www.admission.com/event/le-belugala-billets/781729

Des frais de 7$ par billet s’appliquent.

Spécial de groupes de billets pour organisations partenaires

Nous offrons aux organisations partenaires la possibilité de faire l’achat de groupes de billet à prix réduit, soit 10 billets pour 220$ (plus 2.50$ frais / billet pour un total de 245$). Étant donné l’horaire estival limité de La Tulipe, vous pouvez faire l’achat de ces billets en contactant Alexandre Desjardins du CQDE au 514 272 2666 poste 26 en tout temps.

Événement facebook:

Invitez des gens à l’événement facebook!
https://www.facebook.com/events/514256112054186/?ref=ts&fref=ts

Posted in Actualités | Comments Off

Anticosti – Le CQDE retire sa demande d’injonction

Montréal, le 27 juin 2014 – Le Centre québécois du droit de l’environnement s’est désisté de sa demande d’injonction visant à mettre un frein aux travaux de forage prévus cet été sur Anticosti.

Ce recours en injonction ne visait que les travaux de forage devant être fait sur l’Ile d’Anticosti durant l’été 2014. Or, ayant pris connaissance de l’arrêté ministériel déposé par le ministre des Ressources naturelles à peine 15 jours avant l’audition du recours et qui encadrait les travaux pour cet été, l’injonction devenait moins pertinente.

« Il y a lieu de constater que les précédents forages en 2012 avaient été faits dans une absence totale de normes. C’est donc en soit une bonne nouvelle de voir que notre recours a eu l’effet de faire bouger le gouvernement pour encadrer les activités de sondage stratigraphique qui ne sont pas sans impacts sur l’environnement, comme en témoigne les travaux antérieurs de Petrolia », souligne Me Michel Bélanger, l’avocat au dossier.

Toutefois, dans une perspective plus large que les travaux à venir sur Anticosti cet été, ce sont tous les forages de même nature qui ne sont sujet à aucune norme ou autorisation sous prétexte que le gouvernement les qualifie de sondages stratigraphiques.

Pour Me Bélanger, « On ne peut imaginer que le gouvernement adoptera des arrêtés ministériels à chaque fois qu’une entreprise voudra faire ce qu’elle appelle un “ sondage stratigraphique ”. Le CQDE devra demeurer vigilant, car le débat sera à refaire dès lors qu’une prochaine entreprise pétrolière ou gazière débarquera chez quelqu’un pour y forer un “ sondage stratigraphique ”, surtout qu’en évitant de parler de “ forage ”, la compagnie, avec le concours du gouvernement, évite d’avoir à consulter les citoyens, comme l’exige la Loi ».

En ce qui a trait à Anticosti, le recours n’est toutefois pas terminé, car, à défaut d’avoir pu s’entendre sur les termes de ce que constituent les travaux de fracturation que Petrolia envisage à l’été 2015, le CQDE et Marc Lafrance, résidant de l’ile d’Anticosti, poursuivront leur demande initiale en jugement déclaratoire sur ce volet des travaux.

De plus amples informations sur le dossier sont accessibles au public sur le site Internet du CQDE: http://www.cqde.org/petrole-sous-anticosti.

Le CQDE est un organisme à but non lucratif offrant une expertise indépendante en droit de l’environnement au Québec.

Version PDF du communiqué

Posted in Actualités | Comments Off

Le CQDE présente son mémoire au BAPE sur les gaz de schiste

Le CQDE sera aujourd’hui devant la Commission du Bureau d’audiences publiques sur les enjeux liés à l’exploration et l’exploitation du gaz de schiste dans le shale d’Utica des basses-terres du Saint-Laurent pour présenter son mémoire.

Le Centre sera entendu le 11 juin 2014 vers 13h à l’église multifonctionnelle de Bécancour. Les audiences peuvent être écoutées en direct sur le site du BAPE. 

Rappelons que le CQDE est impliqué depuis 2010 dans le dossier de l’exploration et de l’exploitation des gaz de schiste au Québec.


Cliquez ici pour afficher le mémoire du CQDE

Cliquez ici pour en savoir plus sur l’implication du CQDE dans le dossier des gaz de schiste au Québec

 

Posted in Actualités, Consultations, Hydrocarbures | Comments Off

Infolettre de juin 2014 du CQDE

La grenouille, la baleine et l’île mythique!

C’est ainsi que nous pouvons résumer les principales réalisations du CQDE au cours des dernières semaines! Dans cette édition de juin 2014 de l’infolettre du CQDE, vous trouverez:

  • La baleine: victoire du CQDE et de ses partenaires pour la protection des bélugas à Cacouna;
  • La grenouille: dépôt d’une demande de révision judiciaire pour la protection de la rainette faux-grillon;
  • L’île mythique: Le CQDE poursuit ses démarches pour assurer l’application de la loi sur Anticosti;
  • Gaz de schiste: Le CQDE interviendra devant le BAPE;
  • Dernières entrées sur le blogue du CQDE;
  • Offre d’emploi de l’OBVAJ: coordonnateur aux communications et au financement.

 


Victoire pour les bélugas du Saint-Laurent!

Le 23 mai dernier, le CQDE et ses partenaires ont contraint Trancanada à suspendre des travaux de forages prévus en plein coeur de l’habitat du béluga du Saint-Laurent, puisque l’entreprise ne détenait pas toutes les autorisations nécessaires.

La requête en injonction a aussi permis d’obtenir plusieurs documents sur les travaux projetés que TransCanada refusait de divulguer et qui étaient demandés depuis plusieurs semaines par les experts scientifiques, les journalistes et les groupes environnementaux.

Un petit pas, donc, mais combien important pour la protection de cette espèce emblématique du Saint-Laurent et pour l’application rigoureuse des lois environnementales canadiennes et québécoises! Le CQDE poursuivra son travail dans ce dossier au cours des prochaines semaines.


 

Le CQDE en cour fédérale pour assurer la protection de la rainette faux-grillon

Le 20 avril dernier, le CQDE a déposé, conjointement avec Nature-Québec une demande de contrôle judiciaire à la Cour fédérale. Cette démarche vise à contester la décision de la ministre de l’environnement du Canada, Leona Aglukkaq, de ne pas recommander la prise d’un décret d’urgence pour protéger la rainette faux-grillon d’une menace imminente, et ce, en contravention à la Loi sur les espèces en péril.

Or, des travaux préliminaires d’un important projet domiciliaire ont débuté et menacent directement la métapopulation de rainettes faux-grillon de l’Ouest du Bois de la Commune à La Prairie, qui a déjà subi des pertes supérieures à 50% depuis le début des années 1990. De plus, des documents gouvernementaux ont depuis plusieurs années évoqué l’insuffisance des mesures en place pour protéger cette grenouille. Par la même occasion, les demandeurs exigent d’obtenir une copie du plan de rétablissement de la rainette préparé par Environnement Canada, qui aurait dû être publié en 2012.


Le CQDE poursuit ses démarches pour assurer l’application de la loi sur Anticosti



© Photo Marie-Hélène Parant, 2011 | informations et photos: www.ile-anticosti.ca | Reproduction interdite 

Les annonces gouvernementales des dernières semaines sur les travaux de forages prévus cet été sur Anticosti sans l’exigence d’obtenir un certificat d’autorisation préalable démontrent toute la pertinence et l’urgence d’une décision rapide dans le recours du CQDE. C’est pourquoi nos avocats ont déposé le 2 juin dernier une demande d’injonction provisoire, pour demander l’interdiction des travaux tant qu’une décision ne sera pas rendue sur le fond de la demande du CQDE.

Le CQDE poursuit ainsi ses démarches devant les tribunaux, entamées il y a plus d’un an afin de faire confirmer par les tribunaux que les travaux de forage et de fracturation hydraulique passés et prévus sur Anticosti doivent être préalablement autorisés par un certification d’autorisation de la LQE.


Présentation d’un mémoire au BAPE sur les gaz de schiste

Le Centre présentera le 11 juin prochain à 14h à Bécancour son mémoire devant la commission du BAPE sur les enjeux liés à l’exploitation des gaz de schiste. Rappelons que le CQDE est impliqué dans ce dossier depuis 2010, époque à laquelle la perspective d’exploitation de cette nouvelle filière énergétique a fait son apparition au Québec.


Dernières entrées sur le blogue du CQDE


Levées et forages à Cacouna: Que fait Québec? - 2014-05-15

Transcanada à Cacouna: Des informations à divulguer! - 2104-05-06

700 km de silence électoral - 2014-04-20


 Offre d’emploi estival

L’organisme de bassin versant Abitibi-Jamésie (OBVAJ) est à la recherche d’un(e) étudiant(e) en droit pour collaborer sur un projet de recherche sur la protection des ressources hydriques par les municipalités. Le candidat devra être disponible entre le 7 juillet et jusqu’au 15 août 2014, 35h/semaine à Val d’Or. Une partie de l’encadrement sera assuré par le Centre québécois du droit de l’environnement. Cliquez ici pour voir l’annonce.

Posted in Actualités | Comments Off