Étant composé de juristes experts dans différentes branches du droit de l’environnement, le savoir précieux qui foisonne au sein du Comité juridique permet au Centre québécois du droit de l’environnement de se positionner sur les dossiers environnementaux importants et complexes qui animent l’actualité.

Membres du comité juridique

Anne-Julie Asselin

Avocate
Détentrice d’un baccalauréat en droit civil et d’une maîtrise en common law et droit transnational, Anne-Julie Asselin est également diplômée…
Lire la suite

Détentrice d’un baccalauréat en droit civil et d’une maîtrise en common law et droit transnational, Anne-Julie Asselin est également diplômée en affaires publiques et relations internationales, concentration politiques publiques et environnement. Après un stage d’un an à la Cour suprême du Canada comme auxiliaire juridique auprès du juge Richard Wagner en 2014-2015, elle s’est jointe au cabinet Trudel Johnston & Lespérance, spécialisé dans les actions collectives et le litige d’intérêt public. Elle pratique notamment dans les domaines du droit de l’environnement et des droits et libertés de la personne. Son essai de maîtrise intitulé « Étude comparative des mécanismes d’autorisation des recours collectifs en droit de l’environnement au Québec et dans les provinces canadiennes de common law » lui a valu la bourse La Personnelle, décernée à l’étudiant ayant déposé le meilleur essai dans le cadre d’un programme de maîtrise en droit.

Jean Baril

Avocat et professeur
Professeur associé de droit administratif au Département des sciences juridiques de l’UQAM, docteur en droit et avocat à la retraite.…
Lire la suite

Professeur associé de droit administratif au Département des sciences juridiques de l’UQAM, docteur en droit et avocat à la retraite. Récipiendaire du Prix Jean-Charles Bonenfant et de la médaille de l’Assemblée nationale pour le meilleur mémoire de maîtrise touchant le domaine politique en 2006 et également pour la meilleure thèse de doctorat en 2013. Il a aussi reçu le prix pour la meilleure thèse de doctorat de l’Association des professeures et professeurs de droit du Québec en 2014. Il a publié « Le BAPE devant les citoyens » aux Presses de l’Université Laval et « Droit d’accès à l’information environnementale : pierre d’assise du développement durable » aux Éditions Yvon Blais en 2013.Il publiera, en avril 2018, le « Guide citoyen du droit de l’environnement québécois » aux Éditions Écosociété. Il est membre du Barreau du Québec depuis 2006 et siège au conseil d’administration du Centre québécois du droit de l’environnement depuis 2008 dont il est aujourd’hui le vice-président.

Michel Bélanger

Avocat et fondateur du CQDE
Me Michel Bélanger est avocat, spécialisé en droit de l’environnement et en recours collectif. Il combine la double formation d’avocat…
Lire la suite

Me Michel Bélanger est avocat, spécialisé en droit de l’environnement et en recours collectif. Il combine la double formation d’avocat et de notaire, est détenteur d’une maîtrise en droit public de l’Université de Montréal et d’un diplôme d’Études supérieures spécialisées en droit de l’environnement et de l’aménagement du territoire de l’Université Robert Schuman, (Strasbourg, France).

Il est chargé de cours en droit de l’environnement depuis 1990 à diverses universités. Il a été commissaire additionnel au Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) et associé de recherche senior à la Chaire en éthique et environnement Hydro-Québec/McGill (1993-1996).

Il est très impliqué dans le mouvement environnemental notamment en sa qualité de co-fondateur du Centre québécois du droit de l’environnement (C.Q.D.E.), président de Nature Québec, et ayant siégé comme administrateur à la Fondation rivière, la Fiducie foncière du Mont-Pinacle et le groupe STOP.

ll a agi pro bono dans différentes causes, notamment dans le dossier des forages à Cacouna contre la compagnie TransCanada et devant la Cour suprême du Canada dans le dossier de Ciment du St-Laurent au nom des Amis de la Terre et du C.Q.D.E.

En 2011, il s’est mérité le prix Prix Pro Bono-Rajpattie-Persaud de l’Association du Barreau Canadien, visant à reconnaître la contribution exceptionnelle d’un membre de l’ABC-Québec au bien-être de sa communauté.

En 2015, il s’est vu décerné la distinction Avocat émérite par le barreau du Québec pour son implication en droit de l’environnement.

Sébastien Brodeur-Girard

Avocat et professeur
Sébastien Brodeur-Girard est membre du Barreau du Québec et professeur à l’École d’études autochtones de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue…
Lire la suite

Sébastien Brodeur-Girard est membre du Barreau du Québec et professeur à l’École d’études autochtones de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT), où il enseigne notamment le droit des peuples autochtones et les systèmes juridiques autochtones. Il possède un doctorat en histoire de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales de Paris et a œuvré plusieurs années dans ce domaine. Il est ainsi l’auteur d’ouvrages de vulgarisation historique, de manuels scolaires et de matériel pédagogique. Il rédige actuellement une thèse de doctorat en droit à l’Université de Montréal portant sur la réconciliation des systèmes juridiques autochtones et du droit étatique occidental, pour laquelle il a été boursier de la Fondation Pierre Elliott Trudeau. Il a récemment participé en tant que codirecteur de la recherche aux travaux de la Commission d’enquête sur les relations entre les Autochtones et certains services publics : écoute, réconciliation et progrès. Dans ses temps libres, il milite également pour la protection de l’environnement dans sa région adoptive d’Abitibi.

Christopher Campbell-Duruflé

Candidat au doctorat
Christopher Campbell-Duruflé est membre du Barreau du Québec depuis 2010 et candidat au doctorat à l’Université de Toronto. Il détient…
Lire la suite

Christopher Campbell-Duruflé est membre du Barreau du Québec depuis 2010 et candidat au doctorat à l’Université de Toronto. Il détient un baccalauréat en droit de l’Université McGill et une maîtrise en droit international des droits humains de l’Université Notre-Dame, et fut avocat-recherchiste à la Cour d’appel du Québec auprès de l’ancien juge en chef du Québec, l’honorable J.J. Michel Robert. 

Les recherches de Me Campbell-Duruflé  portent sur les mécanismes redditionnels de l’Accord de Paris de 2015 sur les changements climatiques, et ont été financées par la Fondation Pierre Elliott Trudeau et le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (Bourse Joseph-Armand-Bombardier). Il a été accrédité aux négociations climatiques des Nations Unies de 2015 à 2019, où il a été membre de la délégation du Burkina Faso et a représenté le Centre de droit international du développement durable. 

Me Campbell-Duruflé a également travaillé comme avocat à la Commission interaméricaine des droits de l’Homme et au bureau d’Avocats sans frontières Canada en Colombie, et fut membre l’équipe de la Clinique internationale de défense des droits humains de l’UQÀM (CIDDHU) comme avocat-superviseur pour le dossier Nadège Dorzema et al. c. République dominicaine.

Cédric Ducharme

Avocat
Bachelier de l’UQAM et avocat épris des enjeux juridiques environnementaux, détenteur d’une maîtrise en administration des affaires et œuvrant aujourd’hui…
Lire la suite

Bachelier de l’UQAM et avocat épris des enjeux juridiques environnementaux, détenteur d’une maîtrise en administration des affaires et œuvrant aujourd’hui en entreprise après avoir travaillé à son compte et en cabinet, Cédric a la forte conviction que, en cette période trouble d’urgence environnementale, les moyens de vigie, d’action et d’information juridiques du CQDE sont plus pertinents que jamais pour la société québécoise. 

Jean-François Girard

Avocat
Biologiste et avocat spécialisé en droit de l’environnement et en droit municipal, Jean-François Girard pratique au sein du cabinet d’avocats…
Lire la suite

Biologiste et avocat spécialisé en droit de l’environnement et en droit municipal, Jean-François Girard pratique au sein du cabinet d’avocats Dufresne Hébert Comeau où il offre, depuis 2002, une expertise particulière aux municipalités qui désirent relever les défis du développement durable et qui veulent améliorer la qualité du milieu de vie de leurs citoyens. Me Girard a été membre du conseil d’administration du Centre québécois du droit de l’environnement (CQDE) de 2002 à 2016. Il y fut employé, responsable du secteur Conservation et biodiversité, de septembre 1998 à janvier 2002.

En plus de publier des articles dans des revues spécialisées, il présente régulièrement des conférences et des séminaires de formation aux élus et aux groupes de citoyens dans les domaines du droit et de l’environnement. Il est d’ailleurs un conférencier régulier des Ateliers de conservation où il a présenté plusieurs conférences sur les développements récents en droit de la conservation.

Elisabeth Patterson

Avocate
Me Patterson est avocate et associée chez Dionne Schulze s.e.n.c. et pratique principalement en droit autochtone et commercial. Elle représente…
Lire la suite

Me Patterson est avocate et associée chez Dionne Schulze s.e.n.c. et pratique principalement en droit autochtone et commercial. Elle représente des entités autochtones (gouvernements, entreprises et organisations à but non lucratif).

Me Patterson conseille les clients en matière de gouvernance, d’obligation de consulter les autochtones, de processus d’octroi d’autorisations environnementales et aussi relativement à la protection de la culture autochtone et des renseignements personnels. Elle rédige et négocie aussi divers types de contrats commerciaux.

Elisabeth est impliquée dans des projets de formation et de réforme juridique en Amérique latine, notamment avec Avocats sans frontières Canada, et a travaillé sur un dossier devant la Commission interaméricaine des droits de l’homme. Elle travaille en français, anglais et espagnol.

Marc-Antoine Racicot

Avocat et doctorant
Marc-Antoine Racicot est avocat et membre du Barreau du Québec depuis septembre 2017. Il est présentement candidat au doctorat en…
Lire la suite

Marc-Antoine Racicot est avocat et membre du Barreau du Québec depuis septembre 2017. Il est présentement candidat au doctorat en droit, en cours de rédaction de thèse. Celle-ci s’intitule « Comment assurer un développement durable au Canada, sans perte nette de milieux humides et hydriques: une étude comparative des réglementations des provinces canadiennes ». Ses champs d’intérêt sont le droit national et international de l’environnement, le régime climatique international, la protection des milieux humides et de la biodiversité, le développement durable, ainsi que le renforcement des capacités des pays en voie de développement.

Il a gradué de l’Université de Sherbrooke en 2015 (LL.B., M.B.A.) et a obtenu son diplôme de maîtrise en droit à l’Université Laval en 2019 (LL.M.). Avant ses études de deuxième cycle, il a complété son stage du Barreau à la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST). Ses études internationales l’ont amené en Lituanie (Université Vilnius), en Belgique (Université catholique de Louvain) et bientôt en France (Université d’Avignon).

Son mémoire de maîtrise, qui s’intitule « L’effort climatique canadien et le développement durable : l’encadrement réglementaire des mécanismes de tarification du carbone et des autorisations de nouveaux oléoducs », lui a mérité une place au Tableau d’honneur de la Faculté des études supérieures et postdoctorales, en plus de gagner un prix remis par la Chaire de recherche et d’innovation Goldcorp en droit des ressources naturelles et de l’énergie pour le meilleur mémoire en 2019. Il est également chercheur associé au Centre de la science de la biodiversité du Québec (CSBQ).

David Robitaille

Avocat et professeur titulaire
David Robitaille est professeur à la Faculté de droit de l’Université d’Ottawa depuis dix ans (il habite au Québec). Il…
Lire la suite

David Robitaille est professeur à la Faculté de droit de l’Université d’Ottawa depuis dix ans (il habite au Québec). Il enseigne les droits et libertés et le droit constitutionnel. Il poursuit actuellement des recherches portant sur le rôle des municipalités et des droits fondamentaux des citoyens en matière de protection de l’environnement, plus particulièrement en ce qui concerne l’exploitation et le transport des ressources naturelles dans le contexte du fédéralisme et du partage des compétences législatives au Canada. Ses recherches, publications et conférences récentes portent sur l’applicabilité des lois provinciales aux entreprises de compétence fédérale (par exemple, les entreprises de transport par rails, routes, voies aériennes ou oléoducs) et la portée du droit à un environnement sain reconnu dans la Charte des droits et libertés de la personne. Il siège au CQDE depuis 2014 et fait partie de son comité juridique. À ce titre, il collabore activement avec la direction et les avocats du CQDE sur différents enjeux juridiques. Il a aussi été actif dans les médias et les groupes citoyens afin de faire reconnaître l’applicabilité des lois environnementales du Québec à des entreprises fédérales comme TransCanada. Il siège également, depuis deux ans, à la Commission consultative sur l’environnement et le développement durable de la ville de Gatineau. Enfin, il participe bénévolement à la défense de la municipalité de Ristigouche, poursuivie par une entreprise privée pour une somme de 1.5 millions de dollars pour avoir voulu protéger son eau potable.

Stéphanie Roy

Avocate et doctorante
Stéphanie Roy est membre du Barreau depuis 2011 et a œuvré à titre d’avocate en droit des assurances et de…
Lire la suite

Stéphanie Roy est membre du Barreau depuis 2011 et a œuvré à titre d’avocate en droit des assurances et de la responsabilité civile jusqu’en 2013. Elle a par la suite complété une maîtrise en droit, spécialisée en environnement, à l’Université McGill en 2015. Son mémoire, s’intéressant aux risques liés à l’exploitation des hydrocarbures d’Old Harry, a d’ailleurs remporté le prix Michel-Robert et été publié aux Éditions Yvon Blais en 2016 sous le titre La responsabilité civile en cas de déversement d’hydrocarbures.

Motivée par le désir d’agir face à la crise environnementale actuelle, elle a entrepris un doctorat en droit administratif à l’Université Laval, sous la direction du professeur Pierre Lemieux dans le but d’étudier la gouvernance environnementale. Ses travaux cherchent à redéfinir les obligations de l’État envers l’environnement en s’inspirant des principes fiduciaires, en vue d’assurer la protection de l’environnement dans l’intérêt des générations futures. Stéphanie est également boursière de la Fondation Pierre-Elliott Trudeau et du Fonds de recherche Société et Culture.

Prunelle Thibault-Bédard

Avocate et formatrice
Prunelle Thibault-Bédard est avocate et formatrice en droit de l’environnement. Elle exerce en pratique solo depuis 2015 et se spécialise…
Lire la suite

Prunelle Thibault-Bédard est avocate et formatrice en droit de l’environnement. Elle exerce en pratique solo depuis 2015 et se spécialise en conformité légale en environnement, c’est-à-dire qu’elle conseille les entreprises et organisations désireuses d’améliorer leur compréhension du droit de l’environnement afin de mieux le respecter. Elle enseigne le droit de l’environnement en contexte d’entreprise et universitaire, notamment le cours de droit de l’environnement à la maîtrise en environnement à l’Université de Sherbrooke. Prunelle est diplômée en droit comparé de l’Université McGill et détient une maîtrise en Sécurité environnementale de Universidad para la Paz, une université internationale mandatée par les Nations Unies.

Hugo Tremblay

Avocat et professeur adjoint
Hugo Tremblay est professeur adjoint à la Faculté de droit de l’Université de Montréal depuis novembre 2014. Ses recherches portent…
Lire la suite

Hugo Tremblay est professeur adjoint à la Faculté de droit de l’Université de Montréal depuis novembre 2014. Ses recherches portent sur le droit des ressources naturelles, de l’énergie et de l’environnement.

Préalablement, Hugo a pratiqué le litige en responsabilité professionnelle et en droit de l’assurance pendant quelques années. Il a aussi été administrateur et vice-président du Centre québécois du droit de l’environnement, et il a travaillé au Conseil mondial de l’eau.

Hugo est diplômé de l’Université McGill (B.A.), de l’Université de Montréal (LL.B.), de l’Université Laval (LL.M.), et du Centre for Water Law, Policy and Science de l’University of Dundee sous les auspices de l’UNESCO (PhD). Il a complété un postdoctorat au Centre de Recherche en Droit Public de la Faculté de droit de l’Université de Montréal. Il est avocat au Barreau du Québec depuis 2001.

Collaborateurs externes

Frédéric Paquin

Avocat et professeur
Me Frédéric Paquin a travaillé pendant plus de onze ans à titre d’avocat plaidant pour le gouvernement canadien. Il a…
Lire la suite

Me Frédéric Paquin a travaillé pendant plus de onze ans à titre d’avocat plaidant pour le gouvernement canadien. Il a représenté la Couronne devant les tribunaux judiciaires dans le cadre d’actions en responsabilité civile, de recours en contrôle judiciaire et de demandes de nature constitutionnelle. Depuis 2012, Me Paquin enseigne le droit au Collège de Valleyfield dans le cadre du programme de Techniques juridiques. Me Paquin également agit à titre d’avocat-conseil, notamment en droit administratif et constitutionnel dans le cadre de recours en droit de l’environnement.